Traitement des eaux usées : comment choisir une technologie plutôt qu’une autre ?

Juin 19, 2023

Depuis quatre décennies, Salher propose des solutions compactes pour le traitement des eaux usées, contribuant ainsi à la protection de l’environnement et facilitant la gestion de ce type de déchets sans nécessiter de grands espaces ni de ressources importantes. Cette vaste expérience permet à Salher de choisir la technologie de traitement la plus appropriée dans chaque cas: traitement biologique aérobie, systèmes MBR ou MBBR.

Les eaux usées sont des eaux qui proviennent de processus de production ou de la consommation humaine et qui ont donc changé de caractéristiques physiques, chimiques et microbiologiques. Le choix de la technologie de traitement des eaux usées la plus appropriée permet de minimiser le risque de problèmes et de prolonger le cycle de vie de la station d’épuration. Après avoir identifié l’origine des eaux usées et analysé leur composition et leurs polluants, Salher prend en compte les facteurs suivants :

  • Technique: complexité de l’exploitation et de l’entretien de la station d’épuration.
  • Espace: terrains disponibles pour l’implantation de la station d’épuration.
  • Économique : coûts de construction et d’installation, ainsi que coûts d’exploitation et d’entretien de la station.
  • Social: acceptation et sensibilisation au niveau local.
  • Environnemental: caractéristiques de l’environnement de la station et impact possible de l’installation sur celui-ci, ainsi que l’étude de la production de boues dans le processus.

La solution de traitement des eaux usées la plus efficace pour chaque industrie

Pour progresser en termes de durabilité, il est nécessaire que les producteurs des industries qui génèrent des eaux usées soient sensibilisés à l’environnement, afin qu’ils investissent dans leur traitement de manière appropriée. De même, Salher promeut des solutions pour que ces eaux retournent traitées dans les cours d’eau naturels (rivières, mer ou nappes phréatiques) et, lorsque cela est possible, pour les réutiliser dans les activités de nettoyage, d’irrigation et de recharge de chasse d’eau des industries elles-mêmes.

Salher analyse les eaux usées générées par tous les types d’industries et étudie la configuration la plus appropriée, qui dépendra, entre autres facteurs, des polluants présents dans chaque type d’industrie:

Bien que chaque secteur ait ses propres particularités, les eaux générées par l’industrie agroalimentaire se caractérisent par un niveau élevé de biodégradabilité, ce qui les rend très aptes à être traitées par l’un des nombreux systèmes biologiques. Saher conçoit et fabrique également toutes sortes d’éléments de prétraitement pour le conditionnement de l’eau, tels que les prétraitements conventionnels (dégrilleurs, dégrilleurs à vis ou dégrilleurs rotatifs) et les traitements primaires avancés, comme ses systèmes DAF.

Les flottateurs à air dissous, fabriqués par Salher, sont si efficaces pour éliminer une grande partie de la contamination de la matière organique en suspension et des huiles et graisses que, dans certains cas, en fonction de la qualité requise du rejet final, les traitements ultérieurs seront éliminés.

Par exemple, lorsqu’une industrie agroalimentaire avec des charges polluantes moyennes se décharge dans un égout municipal dans une ville comme Madrid, un prétraitement adéquat et un traitement primaire avancé tels que les systèmes DAF de Salher seraient suffisants. Toutefois, si les rejets sont effectués dans une rivière ou dans la mer, il serait nécessaire d’incorporer un traitement biologique en plus du système DAF.

D’autres types d’industries, comme la métallurgie ou l’industrie automobile, génèrent des déchets qui ne sont pas hautement biodégradables. Pour cette raison, il n’est pas possible de recourir à un traitement biologique pour ces eaux et il faudra recourir à un traitement physico-chimique.

Salher travaille avec les différentes technologies disponibles sur le marché pour le traitement biologique:

  • La technologie des boues activées. Il existe de nombreuses variantes de boues activées, mais les plus répandues pour les petites et moyennes installations sont les boues activées à faible charge ou les boues activées à aération prolongée.
  • Technologie MBBR: également appelée technologie du lit mobile, dans laquelle la population bactérienne est attachée à un support en plastique pour se développer.
  • Technologie des bio-membranes: les systèmes MBR permettent d’obtenir une qualité d’eau optimale pour la réutilisation.

Le choix de la technologie dépendra des facteurs mentionnés ci-dessus, mais s’il n’y a pas de restriction majeure, Salher recommande les systèmes biologiques aérobies, c’est-à-dire avec apport d’oxygène. Ces systèmes sont efficaces, simples, ne génèrent pas d’odeurs ou de gaz toxiques et sont des processus mieux contrôlés en termes de performances.

La réutilisation des eaux usées d’une industrie se justifie lorsque le client exige, conformément aux réglementations locales, une qualité élevée d’élimination des déchets liquides et qu’il est possible de traiter cette eau dans le cadre de son processus de production. En général, les eaux usées traitées qui sont passées par un système de réutilisation de base ne peuvent pas être réutilisées dans les processus de production de cette industrie.

Toutefois, ces eaux usées traitées peuvent être rejetées sans polluer ou être réutilisées pour les lavages et nettoyages industriels ou pour l’irrigation des jardins et les chasses d’eau des toilettes à un coût relativement faible. Si l’industrie en question souhaite réutiliser ces eaux à des fins industrielles, des technologies beaucoup plus spécifiques devront être appliquées pour atteindre la qualité requise par la réglementation. Dans tous les cas, Salher étudiera l’option la plus appropriée pour chaque projet, en choisissant parmi ses technologies de réutilisation:

  1. Filtration: Saher travaille avec des filtres à anneau et des filtres multimédias (sable, silex-anthracite et charbon actif).
  2. Ultrafiltration.
  3. Nanofiltration: idéale pour la réutilisation de l’eau dans les tours de refroidissement.
  4. Osmose inverse: elle présente l’avantage de retenir les sels dissous, les chlorures, les phosphates ou les nitrates présents dans l’eau à traiter. Elle est utilisée lorsque l’eau doit retenir des particules pour éliminer la concentration de sels dissous ou la conductivité.

Traitement et réutilisation des eaux urbaines en période de sécheresse

Pour traiter les eaux domestiques, les municipalités disposent de réseaux d’égouts et d’assainissement qui dépendent du nombre d’équivalents habitants, de leur apport en DBO5 (demande biologique en oxygène pendant cinq jours) et de la réglementation locale en vigueur. Dans le cas de petites communautés jusqu’à 50 habitants, Salher conçoit et fabrique des systèmes de décantation-digestion : des fosses septiques conventionnelles, selon la norme UNE-EN 12566, avec la possibilité d’ajouter des filtres biologiques pour augmenter leur performance.

En général, pour traiter l’eau générée par des populations de 50 à 2 000 personnes, Salher recommande un système comprenant un prétraitement manuel ou automatique, en fonction du budget disponible, une chambre de séparation des graisses organiques et un traitement biologique, tel que OXIREC-C, OXIREC-DEC, les systèmes MBBR ou les systèmes MBR. Avec cette dernière technologie, l’eau obtenue est de qualité réutilisable et il n’est pas nécessaire d’ajouter des équipements tertiaires à la ligne d’eau.

Pour déterminer le système biologique le plus intéressant dans chaque cas, Salher tient compte du fait que l’eau sera rejetée dans le sol via des fossés filtrants ou dans un cours d’eau naturel, ainsi que d’autres facteurs tels que les limites de rejet, le besoin de réutilisation de l’eau, la surface et le budget disponibles.

Lors de la conception de solutions de traitement des eaux usées provenant de zones rurales à population saisonnière ou de camps de travailleurs modulaires, Salher recommande l’installation d’équipements à faible consommation d’énergie et pratiquement sans entretien, tels que sa station d’épuration LBR, un réacteur à lit bactérien recirculant ou un filtre biologique.

Lorsqu’il est nécessaire de traiter les eaux usées de populations plus importantes, Salher recommande d’inclure une PPC (station compacte de prétraitement) comme prétraitement et, pour la phase de traitement secondaire, au lieu d’être compactée à l’intérieur d’une cuve en PRFV, la technologie choisie sera celle des cuve à plaques ou des ouvrages de génie civil.

En outre, dans les endroits où l’on consomme un volume important d’eau facilement réutilisable, comme les hôtels, les stations thermales, les terrains de golf, les immeubles de bureaux, les zones résidentielles ou les stations de lavage de voitures, Salher insiste sur l’installation de systèmes de réutilisation (avec une technologie de microfiltration, de filtration ou d’ultrafiltration).

Bulletin d’information Salher

Catégories

Dernières nouvelles

Salher revient à IFAT Munich 2024, du 13 au 17 mai

Salher revient à IFAT Munich 2024, du 13 au 17 mai

   Numérisation, recyclage, approvisionnement en eau potable ou résilience climatique. IFAT Munich 2024 promet d'être le point de rencontre pour aborder ces sujets entre les principales entreprises...

Produits Salher

Conçus et développés pour répondre à tous vos besoins en matière de traitement de l'eau.

Services

Service de Projets

Développement de l’ingénierie et gestion de projets.

Fabrication

Production d’équipements en PRFV, polypropylène et acier.
Assemblage d’équipements modulaires et intégration dans travaux de génie civil.

Fourniture

Sélection d’équipements et d’instruments efficaces pour fournir une solution intégrale de traitement de l’eau.

Mise en marche

Assistance technique de l’assemblage électromécanique et électrique de chaque station de traitement d’eau.

Entretien

Service de contrôle postérieur à l’installation par une équipe technique qualifiée.

Cours et support documentaire

Cours théoriques et pratiques et préparation des manuels d’exploitation, mise en service et maintenance.

salher@salher.com

Carrera Toledana, 33. Arganda del Rey. Madrid 28500. Espagne.

+34 91 870 00 15

Espagne / +34 91 870 00 15

Portugal / +351 234 795 821

Pologne / +48 22 737 24 95

Ingénierie - Traitement des eaux usées - Épuration - Systèmes de séparation des liquides et des solides pour procédés industriels et municipaux - Eaux de surface  - Eaux souterraines - Réutilisation - Potabilisation - Séparation des huiles minérales et des hydrocarbures

Politique de confidentialité